L’anecdote d’un ancien soldat sur le prince Harry: «Il était par terre, en train de se baver dessus»

Si le prince Harry voulait redorer son image, cela ne se fera pas avec cette anecdote. Après la sortie de son autobiographie, intitulée « Le Suppléant » le 10 janvier dernier, la presse britannique fait ses choux gras d’un incident que le duc n’a pas révélé lui-même. En effet, dans une interview accordée au Sun, un ancien soldat de la Guards Division dévoile une histoire survenue en 2012 qui concerne le prince Harry âgé de 27 ans à l’époque.

D’après l’homme qui a témoigné sous le couvert de l’anonymat, l’alarme d’un poste de sentinelle a retenti au beau milieu de la nuit. Plusieurs soldats se sont précipités vers le bruit pour tenter de démasquer celui qui en était à l’origine. Un terroriste ? Un ennemi ? Non. Le frère du prince William. Celui-ci était complètement ivre. «  Il était dans un état lamentable. Il était par terre, en train de se baver dessus. (…) Lorsque nous avons essayé de le relever, il était peu coopératif, injurieux et violent. Il avait du mal à parler, et c’était difficile de le comprendre. Quand nous avons essayé de le relever, il a commencé à crier : ‘Lâchez-moi, je n’ai pas besoin d’aide !’  », explique le soldat tout en précisant que le prince Harry avait la réputation d’être une bombe à retardement. En le ramenant dans sa chambre, les hommes ont découvert que le prince avait quelques soucis d’hygiène : «  C’était comme une chambre d’étudiant, vraiment m**dique. Le lit n’était pas fait, il y avait des vêtements et des chaussettes sur le sol, mais aussi des canettes de bière et des tasses de café sales qui traînaient et des paquets de cigarettes.  » ajoute l’anonyme.

Malgré le fait que le prince ne recueillait pas l’unanimité au sein du département, ses supérieurs ont demandé à tout le monde de garder le secret sur l’incident. D’ailleurs rien n’a été noté dans le rapport du duc de Sussex. Pourquoi en parler aujourd’hui ? Le soldat explique avoir été profondément choqué par les révélations du prince Harry. «  C’est quelque chose, dont on ne parle jamais en tant que soldat. (…) En plus, d’un point de vue politique, les choses commencent tout juste à se calmer avec l’Afghanistan et le terrorisme. Maintenant, Harry a attisé les flammes, et tout ça pour son livre, c’est exaspérant.  »

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *