Aryna Sabalenka, la victoire psychologique

Enfin ! Enfin, Aryna Sabalenka (24 ans) offre à sa puissance et à son talent un premier grand titre. Elle avait échoué en novembre, dernier, en finale du Masters WTA, laissant la consécration à Caroline Garcia, malgré ses succès probants contre Pegula, Jabeur et Swiatek !

Tout le résumé d’une carrière qui l’avait déjà vu échouer trois fois en… trois sets en demi-finale de Grand Chelem (Wimbledon 2021, US Open 2021 et 2022). Doucement, elle portait la pancarte de « meilleure joueuse du circuit sans grand titre ». Mais c’est désormais de l’histoire ancienne, après son succès, ce samedi à Melbourne Park, sur Elena Rybakina (tenante du titre à Wimbledon), à qui elle a pourtant encore cédé la première manche avant, cette fois, de reprendre les commandes d’une finale très intense, pour ne plus les lâcher : 4-6, 6-3, 6-4.

« Je suis sur une autre planète », souriait la grande joueuse (1m83) de Minsk. « J’ai tellement fait souffrir mon équipe en 2022 (NDLR : ayant modifié son mouvement au service, elle enchaînait les double-fautes) que cette victoire est aussi la leur. »

Aryna Sabalenka deviendra aussi la 2e joueuse mondiale, ce lundi (venant du 5e rang), et va pouvoir maintenant regarder Iga Swiatek (surprise par Rybakina en huitième de finale) dans le blanc des yeux.

« Je me suis rendu compte que la seule personne qui pouvait m’aider n’était pas une psychologue, mais moi-même » a encore révélé celle qui est aujourd’hui la 11e nouvelle lauréate en Grand Chelem depuis 2018 sur le circuit féminin. Rien que ça !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *